Retour  la page d'accueil Faire un don

Resc/kUE – Prévention des maladies cardiovasculaires chez des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde

Version imprimable

 Deutsche Version

 

Le projet Resc/kUE « Prévention des maladies cardiovasculaires chez des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde » est cofinancé par le programme Interreg V Rhin Supérieur et soutenu par l’Union Européenne. Il contribue à l’objectif spécifique 3 du programme Interreg V, « Augmenter le nombre d’applications et d’innovations développées par des consortiums transfrontaliers du Rhin supérieur ».

Le projet Resc/kUE est le fruit d’une coopération territoriale franco-germano-suisse entre six partenaires (Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, Basel, Freiburg, Mainz, Heidelberg et Predimed Technology) et se déroulera de janvier 2021 à septembre 2023.

Le projet

Les maladies rhumatismales inflammatoires sont nombreuses et touchent 0.5% de la population. La plus fréquente est la polyarthrite rhumatoïde, maladie inflammatoire et auto-immune. Les patients atteints de rhumatismes inflammatoires ont un risque plus élevé que la population générale de développer une maladie cardiovasculaire. Ces complications cardiovasculaires sont la première cause de mortalité chez les personnes souffrant de polyarthrite rhumatoïde.

Les patients atteints de maladies rhumatismales inflammatoires ont un risque plus élevé que la population générale de développer des complications cardiovasculaires. Aujourd’hui, il existe des traitements cardiologiques, tel que la spironolactone, utilisés pour réduire ces complications. L’objectif du projet Resc/kUE est d’évaluer l’efficacité de la spironolactone chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde.

 

Aujourd’hui, les traitements cardiologiques permettent de diminuer la mortalité d’origine cardiovasculaire dans la population générale. Certains de ces traitements, comme la spironolactone, par leur action anti-inflammatoire et anti-fibrosante, pourraient, de plus, avoir une efficacité sur l’atteinte articulaire de la polyarthrite rhumatoïde.

Les actions


Le projet se décline en trois actions principales.

 

Évaluation de l’incidence et des facteurs de risque de complications cardiovasculaires à long terme chez les patients atteints de maladies auto-immunes systémiques

Création d’une eCohorte prospective participative à travers une application sur smartphone et web permettant à 2000 patients, atteints de maladies auto-immunes de répondre à des questionnaires électroniques tous les 3 mois, pendant 10 ans. Certains patients auront la possibilité de partager les données concernant leur activité physique quotidienne grâce à des objets connectés. Cette cohorte permettra d’analyser la survenue de complications cardio-vasculaires à long terme au cours des maladies auto-immunes, et leurs facteurs de risques potentiels, comme le mode de vie, l’activité de la maladie auto-immune et les traitements de la maladie auto-immune.

Evaluation de l’efficacité de la spironolactone chez les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde

Mise en place d’un essai clinique incluant 140 patients suivis pendant 6 mois dont les 3 premiers mois en double aveugle (spironolactone ou placebo) et les 3 mois suivants en ouvert (uniquement spironolactone). Des consultations avec le médecin sont prévues au début de l’étude (J0), à 3 mois (M3) et à la fin de l’essai clinique (M6). Un suivi mensuel du patient sera également effectué par appel téléphonique afin d’ajuster la dose du traitement testé, si nécessaire.

Animation du réseau

Organisation de deux workshops avec pour objectifs d’informer les médecins généralistes et les médecins libéraux sur la prévention cardiovasculaire dans les rhumatismes inflammatoires et d’évaluer leurs besoins à ce sujet en pratique quotidienne. Ce réseau de médecins permettra également de dépister les patients à recruter pour l’essai clinique.
Organisation d’un workshop de clôture du projet adressé à la communauté médicale, aux associations de patients, aux mutuelles et caisses d’assurance maladie et aux entreprises impliquées dans le projet. Il permettra de restituer les premiers résultats de l’essai clinique et de faire le point sur l’eCohorte.

Qu’est-ce qu’un essai clinique en double aveugle ?

Dans un essai en double aveugle, des patients reçoivent un traitement à titre expérimental. Cependant, le patient et le médecin n’ont pas connaissance du traitement reçu (médicament testé ou placebo). Cette technique permet de supprimer tout jugement a priori que pourrait avoir le personnel soignant ou le patient vis-à-vis d’un médicament.

Par opposition, dans un essai clinique ouvert, le médecin et le patient connaissent le traitement reçu.

 

Essai clinique en double aveugle.

Les chiffres-clés

Les partenaires

Les partenaires bénéficiaires / Projektpartner

  • Hôpitaux Universitaires de Strasbourg, porteur de projet
  • Universitätsklinikum Freiburg
  • Universitätsklinikum Heidelberg
  • Universitätsmedizin der Johannes-Gutenberg-Universität Mainz
  • Predimed Technology

Les partenaires cofinanceurs / Kofinanzierungspartner

  • Universitätsspital Basel, partenaire de projet et responsable suisse du projet / Universitätsspital Basel, Projektpartner und Projektverantwortlicher auf schweizerischer Seite
  • Le Service de coordination intercantonal auprès de la Regio Basiliensis (IKRB), représentant la Confédération suisse dans le cadre de la Nouvelle Politique Régionale / Die Interkantonale Koordinationsstelle bei der Regio Basiliensis (IKRB) als Vertreterin der Schweizerischen Eidgenossenschaft im Rahmen der Neuen Regionalpolitik
  • Canton de Bâle Campagne (NPR/CTE) / Kanton Basel Landschaft (NRP/ETZ)
  • Canton d’Argovie / Kanton Aargau

Les partenaires associés / Assoziierte Partner

  • Sanoïa
  • Siemens Healthcare
  • Association Française des Polyarthritiques et des Rhumatismes Inflammatoires Chroniques
  • Rheumaliga Schweiz
  • Deutsche Rheuma-Liga
  • CHRU Nancy
  • Kantonsspital Aarau

^ Haut de page