Retour  la page d'accueil Faire un don

Notre offre de soins

Accédez aux fiches des services des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Rechercher dans les offres de soins (pôle, service, activité, praticien...)

Les dernières innovations et nouveautés en recherche

Version imprimable

Le larynx artificiel (projet Swall-E)

7 octobre 2021

Le professeur Debry, chef du service d’ORL et de chirurgie Cervico Faciale des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg et membre de l’Unité Inserm Biomatériaux et Bioingénierie / université de Strasbourg œuvre maintenant depuis une quinzaine d’années sur le larynx et le pharyngo-larynx. À travers son projet Swall-E, le professeur Debry pourrait rendre possible la substitution de ces organes lorsqu’ils sont retirés ou dysfonctionnels lors de cas pathologiques.

L’intelligence artificielle pour améliorer la sécurité des patients pendant la chirurgie : le CHU de Strasbourg, pionnier en france dans l’utilisation d’une technologie de pointe

17 septembre 2021

Cette technologie de surveillance permet, grâce aux dernières avancées en matière d’intelligence artificielle, l’anticipation de certaines perturbations graves de la tension artérielle qui sont redoutées pendant les interventions chirurgicales.

À l’occasion de la Journée Mondiale de la Sécurité des Patients, le CHU de Strasbourg communique sur l’intégration d'une nouvelle technologie innovante, HPI (Indice de Prédiction de l’Hypotension), afin d‘améliorer la sécurité et les résultats cliniques des patients lors des interventions chirurgicales. Cette avancée s'inscrit dans la volonté du CHU de s’engager toujours plus dans l’amélioration de la qualité des soins en permettant à ses patients de bénéficier du plus haut niveau de sécurité.

En France, chaque année, plus de 8 millions d’admissions sont réalisées dans les services de chirurgie et une part significative de ces patients est concernée par une opération « à haut risque ».

Innovation au CHRU de Strasbourg : première opération pour reconstruire l’articulation de l’épaule après un cancer

18 août 2021

La collaboration exemplaire des services de chirurgie orthopédique oncologique et de chirurgie orthopédique du membre supérieur a permis le traitement novateur d’une tumeur maligne de l’épaule et de proposer dans le même temps à la patiente, une chirurgie reconstructrice complète lui permettant de retrouver la fonction et l’usage de son bras. Une première au CHU de Strasbourg grâce à une technique inédite dans la région.

Les sarcomes et les tumeurs ostéo-articulaires sont des tumeurs malignes complexes et rares qui nécessitent une chirurgie souvent « délabrante » conduisant à sacrifier l’articulation voire à amputer le membre entier.

Dr Antonio DI MARCO et Dr David BRINKERT du service de chirurgie orthopédique oncologique et Dr Maxime ANTONI, chirurgien du membre supérieur, ont conjugué leur expertise pour parfaire une technique inédite permettant à leur patiente de ne pas être amputée de l’épaule et de préserver une certaine qualité de vie.

Diagnostiquer mieux et plus tôt les cancers du poumon

4 juin 2021

Novembre 2020, les Hôpitaux universitaires de Strasbourg ont créé une nouvelle RCP (Réunion de concertation pluridisciplinaire) de pathologie thoracique interventionnelle dans le but de répondre aux besoins de traitements complexes des patients dont la pathologie se situe à l’interface pluridisciplinaire entre chirurgie mini-invasive, endoscopie bronchique et intervention guidée par l’imagerie, reconstruite éventuellement par l’aide de la bronchonavigation.

Une RCP et un plateau technique dédiés pour la pathologie thoracique interventionnelle

Cette RCP, créée par Dr Julien Garnon, Dr Cezar Matau, Dr Michèle Porzio et Pr Anne Olland, est la première du genre pour les techniques hybrides appliquées aux pathologies pleurales et/ou pulmonaires.

Les développements technologiques récents ont amené les équipes de chirurgie, de radiologie interventionnelle et de bronchoscopie à combiner leurs techniques pour une prise en charge plus précise et adaptée à chaque patient.

Points clés :

  • Développer un plateau technique d’interventions hybrides et miniinvasives pour prendre en charge les futurs patients dépistés.
  • Choisir pour chaque patient la technique la plus adaptée grâce à la réunion des trois spécialités : la chirurgie mini-invasive, la radiologie interventionnelle, la bronchoscopie/bronchonavigation.

Télémédecine : COVID et l’essor de l’e-santé

28 mai 2021

Avec le début de la pandémie et l’annonce d’un confinement strict en mars 2020, de nombreux services médicaux se sont tournés vers la télémédecine. Au-delà des consultations à distance, les usages se sont renforcés rapidement dans le champ de la télésurveillance afin de faciliter le retour à domicile des patients COVID.

De mars à juin 2020, les HUS ont réalisé 3600 téléconsultations dans des secteurs médicaux et chirurgicaux variés tels que la neurologie, la psychiatrie, l’anesthésiologie, la pédiatrie, la chirurgie digestive, la génétique, l’ortho-traumatologie, la rhumatologie et la cardiologie.

En l’espace d’un an, cette pratique s’est largement développée avec plus de 13 400 téléconsultations, soit une cinquantaine/jour.

^ Haut de page