Retour  la page d'accueil

Notre offre de soins

Accédez aux fiches des services des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Rechercher dans les offres de soins (pôle, service, activité, praticien...)

Les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg se dotent d’une production de froid innovante et écoresponsable sur le site de Hautepierre

Version imprimable

Un chantier considérable prend fin en extension de l’hôpital de Hautepierre : le nouveau plateau médicotechnique et locomoteur (PMTL) et l’Institut Régional du Cancer (IRC) qui totalisent 70 000 m² de locaux très techniques avec 2 plateaux opératoires, des plateaux d’imagerie, de médecine nucléaire, de radiothérapie et le regroupement des disciplines du locomoteur et de la cancérologie.

Pour répondre aux besoins en froid de cet ensemble qui entrera en exploitation au deuxième semestre 2018  et remplacer les installations vieillissantes de production de froid des 120 000 m² de l’hôpital existant, les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg ont souhaité s’orienter vers les solutions les plus performantes et les plus écoresponsables.

C’est dans ce cadre et suite aux phases de veille technologique et d’études préalables que vient d’être mise en route une unité de production de froid basée sur l’utilisation de l’eau de la nappe phréatique.  

La technologie Eau/Eau permet un doublement de l’efficacité énergétique de l’installation globale par rapport à la technique actuelle Air/Eau. Il en résulte une diminution de moitié de la consommation électrique pour la même quantité de froid produite, donc une diminution de l’empreinte écologique avec une limitation importante des nuisances sonores engendrées par ce process.

La mise en place d’un stockage de glace d’une puissance de 6 MW permet de limiter la puissance des installations de production d’eau glacée directe à 12 MW et par voie de conséquence  les équipements électriques qui les alimentent.

Un autre axe d’augmentation de l’efficacité énergétique de l’installation est la récupération de chaleur dont une partie est utilisée pour préchauffer l’eau chaude sanitaire.

Dans le but d’optimiser les consommations d’énergie, un logiciel de gestion prend en compte des paramètres comme la température extérieure, les besoins internes et définit par anticipation une stratégie optimisée de fonctionnement des divers équipements de l’installation. Par exemple, la recharge en froid des bacs de stockage de glace se réalise pendant les heures creuses, la nuit, période où l’énergie électrique est moins chère. Ces frigories sont injectées en journée où le coût de l’énergie électrique est plus élevé.

Les gains attendus sont considérables et feront prochainement l’objet d’un bilan chiffré.

A très bientôt pour découvrir en détails ce bâtiment d’avenir écoresponsable !

     

De gauche à droite : Echangeurs eau de nappe : Equipements permettant de refroidir les groupes de production // Ensemble des groupes de production d’eau glacée (4 au total) // Vue rapprochée d’un groupe de production d’eau glacée avec un coefficient de performance voisinant 9. // Filtre de départ des réseaux d’eau glacée alimentant les différents bâtiments

^ Haut de page