Retour  la page d'accueil Faire un don

Notre offre de soins

Accédez aux fiches des services des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Rechercher dans les offres de soins (pôle, service, activité, praticien...)

Pôle associé

Nous contacter

Responsable médical
Dr Matthieu Canuet

Secrétariat : 03 69 55 06 46
Fax : 03 69 55 18 74

Nouvel Hôpital Civil
1, place de l'hôpital
BP 126
67091 Strasbourg CEDEX

Plans d'accès

Policlinique de pneumologie
Nouvel Hôpital Civil
Rez de chaussée - ascenseur B

Centre de compétences - Hypertension artérielle pulmonaire

Version imprimable

Le centre de compétence pour l’hypertension artérielle pulmonaire de Strasbourg,  labélisé par l’Agence Régionale de Santé,  fait partie d’un réseau national comprenant 25 centres répartis sur l’ensemble du territoire. Son centre de référence national des hypertensions pulmonaires sévères de l’adulte et de l’enfant est situé à l’Hôpital du Kremlin Bicêtre.

Le rôle des centres de compétence est  d’assurer la prise en charge et le suivi régulier des patients en collaboration avec les médecins traitants, cardiologues, pneumologues, internistes et rhumatologues, hospitaliers ou libéraux.

Le centre de Strasbourg prend en charge les patients venant de l’ensemble de l’Alsace (Bas-Rhin et Haut-Rhin), d’une partie du territoire de Belfort et de la Lorraine, et collabore également de manière régulière avec l’association de patients HTAP France et le centre National de référence, notamment pour le développement de nouveaux traitements.

L’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP)

L’hypertension pulmonaire est définie par une élévation des pressions dans la circulation artérielle pulmonaire. Si l’hypertension pulmonaire est une constatation fréquente, notamment au cours des maladies respiratoires ou cardiaques, l’hypertension pulmonaire sévère également appelée HTAP est nettement plus rare.

Le terme hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) fait référence à un groupe de maladies caractérisé par un épaississement des parois des artères pulmonaires qui conduit à leur obstruction progressive et à la défaillance cardiaque droite. L’HTAP peut être idiopathique (sans cause retrouvée), héréditaire (due à des anomalies génétiques), secondaire à une cardiopathie congénitale, une connectivite (sclérodermie, lupus), une maladies du foie ou à la prise des médicaments (dont les anorexigènes), entre autres.

La prise en charge de l'HTAP

Le diagnostic de l’HTAP et sa prise en charge thérapeutique, souvent complexes, requièrent une expérience clinique importante.

En cas de suspicion d’HTAP, il est ainsi recommandé d’adresser les patients à un centre de compétence ou au centre national de référence afin de pratiquer un cathétérisme cardiaque droit, examen indispensable pour établir avec certitude le diagnostic et la sévérité de la maladie, et d’instaurer un traitement.

En cas d’HTAP confirmée, un bilan complet doit être effectué, qui permettra d’établir l’origine de la maladie. Ce bilan permet également de ne pas méconnaitre une éventuelle forme opérable d’hypertension pulmonaire appelée hypertension pulmonaire post embolique.

L’équipe

L'équipe médicale

  • Dr Matthieu Canuet, responsable du centre de compétence
  • Pr Romain Kessler
  • Dr Irina Enache
  • Dr Armelle Schuller

L'équipe paramédicale

  • Thomas Wolf, cadre responsable de l’activité

Activités

  • Cathétérisme cardiaque droit : avec mesure des pressions pulmonaires au repos et à l’effort, réalisation de tests de réversibilité au NO, ainsi que la mesure du débit cardiaque par thermodilution et selon la méthode de Fick
  • Explorations fonctionnelles respiratoires complètes (spirométrie, étude du transfert du CO, oxymétries nocturnes, polysomnographie, Test de marche de 6 mn…)
  • Epreuves d’effort cardio-respiratoires avec mesure de la VO2
  • Explorations échocardiographiques par médecins spécialisés
  • Imagerie thoracique : scanner, IRM, angiographie pulmonaire, scintigraphie pulmonaire de ventilation-perfusion

Démarches qualité

  • Réunions interdisciplinaires de discussion des dossiers
  • Participation au registre national informatisé de l’hypertension pulmonaire comprenant les éléments de diagnostic et suivi des patients
  • Participation aux réunions nationales annuelles de formation organisées par le Centre de référence
  • Participations aux essais cliniques
  • Réponse téléphonique et mail aux questions des patients et des médecins correspondants

^ Haut de page