Masquer

Le régime Local d’Assurance Maladie d’Alsace-Moselle apporte un financement de 160 000 euros aux recherches de l’équipe de la Professeure Carole Mathelin

Après le soutien de 150 000 euros attribué par l’association Ruban Rose en octobre dernier, le programme de recherche en cours de l’équipe du Pre Mathelin a obtenu une nouvelle aide sur 4 ans permettant le financement des dosages de pesticides et perturbateurs endocriniens dans les tumeurs et le recrutement d’un technicien d’essais cliniques.

Le projet de recherche « Environnement et cancer du sein », estimé à 1,2 millions d’euros, bénéficie également de financements de l’Eurométropole à travers le programme national Territoires de santé de demain et du soutien précieux de l’association de patientes du Grand Est SEVE, Sein & Vie.

Le Régime Local d’Assurance Maladie d’Alsace-Moselle (RLAM) est membre de Territoire Santé de Demain (TSD), porté par l’Eurométropole de Strasbourg.

Ce projet est mené par une équipe pluridisciplinaire d’experts en sénologie (Pre Carole Mathelin, HUS/ICANS-IGBMC), biologie médicale (Dr Nathalie Reix, HUS-ICUBE), anatomopathologie (Pr Marie-Pierre Chenard, HUS-IGBMC), recherche fondamentale et appliquée (Dr Catherine Tomasetto et Dr Fabien Alpy, IGBMC), et analyse de données (Dr Albert Moussaron).

En France, le cancer du sein représente la première cause de mortalité par cancer chez la femme.

57 000 femmes sont concernées chaque année en France et près de 12 000 en décèdent. 75% des cas de cancers du sein n’ont pas de facteurs connus. De nombreuses études épidémiologiques incriminent des perturbateurs endocriniens retrouvés dans des pesticides voire des métaux, et présents dans notre quotidien au travers des denrées alimentaires, des produits d’hygiène, de l’eau de boisson, de l’air que nous respirons… Beaucoup d’arguments sont avancés en faveur d’un lien entre les pesticides, les métaux et un risque accru de cancer du sein.

L’étude menée vise à apporter des réponses à ce questionnement encore non prouvé du lien entre perturbateurs endocriniens et cancer du sein : sont-ils impliqués dans une augmentation de l’incidence et un accroissement de la mortalité ?

Mis à jour le 13/05/2022