Masquer

Le mardi 29 mars 2022, la Coordination Hospitalière des Prélèvements d’Organes et de Tissus a organisé le premier prélèvement d’os massif aux HUS. Le Dr Di Marco (chirurgien orthopédiste) a prélevé un humérus avec ses insertions tendineuses.

Ce dernier a été réceptionné par la Banque de Tissus de Besançon « EFS de Bourgogne-Franche-Comté », qui vient de valider sa conformité médicale et bactériologique en vue d’une greffe.

Les greffes d’os massifs restent irremplaçables lorsqu’il s’agit de compenser un délabrement osseux important ou une exérèse carcinologique qui ne pourrait être comblée par une autogreffe.

Les prélèvements de tissus chez les patients décédés sauvent ou améliorent considérablement de nombreuses vies. Ces activités se déroulent sous l’égide de l’Agence de la Biomédecine, en respectant les lois de Bioéthique et en répondant aux règles de sécurité sanitaire. Comme pour les greffes d’organes, les besoins en tissus sont loin d’être comblés.

Les activités de prélèvements de tissus post-mortem mises en place aux HUS sont les cornées, les valves cardiaques, les vaisseaux (artères et veines), l’os et l’épiderme.

Mis à jour le 12/05/2022