Masquer

Suite au projet HOSPITALS, un programme de coopération hospitalière mené dans le cadre du programme INTERREG IIIB (2003-2007), les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg on entamé une réflexion avec les actuels partenaires du projet INTERREG IVB “Santé et changement démographique — les défis du vieillissement”. Il s’est avéré que les compétences de chacun pouvaient s’articuler autour de trois grands axes : l’impact du changement démographique sur la prise en charge des populations vieillissantes, les pratiques des professionnels de santé dans la gestion de la dépendance et de la gériatrie, et les technologies de l’information et de la communication au service de la dépendance.

les partenaires du projet HDC

  • Interreg ENO
  • Les Hopitaux Universitaires de Strasbourg
  • Centre Hospitalier Universitaire de Liège
  • Centre Hospitalier de Luxembourg
  • Centre Hospitalier Régional de Metz-Thionville
  • Université de Génève (Faculté de psychologie et des sciences de l’éducation)
  • Institut Central de Santé Mentale de Mannheim
  • Département de Psychiatrie et de Psychologie de l’Université de Maastricht
  • Conseil Général du Bas-Rhin
  • Centre Hospitalier Universitaire de Brest
  • PGGM
  • XS2CARE
  • Observatoire Régional de la Santé Alsace
  • Communauté Urbaine de Strasbourg
  • Région Alsace

Argumentaire

Dans un avenir très proche, la question de la vieillesse et de la dépendance deviendra bien davantage qu’un enjeu de santé publique pour tous les états membres européens. Il faudra agir de manière très concrète, du point de vue non seulement de l’économie de la santé mais aussi des pratiques médicales et médico-sociales elles-mêmes, à tous les niveaux de la prise en charge institutionnelle. À la suite de plusieurs séminaires de réflexion entre les partenaires HDC, il s’est avéré que les compétences de chacun pouvaient s’articuler autour de trois grands axes, correspondant à trois groupes de travail :

Groupe de travail n°1 : Démographie

Les travaux visent à mesurer, de manière comparative, l’impact du changement démographique sur la prise en charge sanitaire des peronnes âgées, en particulier de plus de 75 ans, dans les différentes régions concernées par le projet. Ils se complètent par une étude sur la prévalence de la dépendance des populations âgées vieillissant avec un handicap physique ou mental. La collecte des données et les projections à vingt-cinq ans permettent d’affiner la réflexion sur les pratiques professionnelles actuelles en gériatrie, en infirmerie et d’envisager leur devenir.

Groupe de travail n°2 : Actions pilotes

Éclairées par les travaux du groupe n°1, une série d’études de cas représentatifs des réalités de terrain permet de comparer les parcours de soins, d’accorder les pratiques des professionnels en gériatrie engagés dans le projet et d’élaborer des protocoles renseignés par la détermination d’un profil gériatrique des patients :

  • Le maintien à domicile et l’alternative à l’hospitalisation des personnes âgées très dépendantes prises en charge par le service d’accueil et d’urgences (SAU) ;
  • La prise en charge des personnes âgées de 75 ans et plus se présentant au SAU pour une chute ;
  • L’exploration des facteurs psychologiques liés au développement d’un état confusionnel postopératoire après une intervention chirurgicale planifiée ;
  • La préparation à la sortie après hospitalisation des personnes de 75 ans et plus ;
  • Les facteurs déterminant de la schizophrénie chez les patients âgés ;
  • Une approche transdiagnostique et multifactorielle de l’apathie chez les personnes âgées présentant des troubles cognitifs, et évaluation des besoins de prise en charge en cas de traumatisme crânio-cérébral

Ce travail suppose donc non seulement une série de recommandations mais aussi un changement significatif dans les pratiques professionnelles à l’issue du projet. Dans les bassins populationnels concernés, toutes les personnes âgées prises en charge à un moment donné de leur vie seront touchées par les résultats du projet. Cependant, il importe aussi de concevoir de quelle manière la formation des personnels nécessite une adaptation aux réalités de la prise en charge de la dépendance en fonction des expériences ainsi mises en commun. Une première étude consiste à rassembler un panel des formations types proposées dans l’Europe du nord-ouest. L’objectif, qui est la seconde mission du groupe de travail n° 2, consiste à évaluer et proposer de nouvelles formations ou de nouveaux contenus dans les formations existantes, sur la base des résultats précédemment mentionnés.

Groupe de travail n°3 : information et gérontechnologies

Les travaux portent sur l’intégration des technologies de la communication en vue d’une utilisation spécifique entre professionnels dans le domaine de la gérontologie et des services d’accueil. Comment rendre efficace la coopération? Comment collaborer sur l’expertise d’un dossier patient? Comment rendre plus visible le parcours santé d’un patient, ses antécédents, et décider à plusieurs d’une prise en charge réellement adaptée à sa situation ?

Un second aspect du groupe de travail n°3 consiste à expérimenter et mettre en place des dispositifs en gérontechnologies, adaptés aux besoins des partenaires qui les mettront en oeuvre. Il s’agit d’expérimenter plusieurs solutions, allant de la géolocalisation à l’actimétrie, de confronter et d’évaluer les résultats afin d’équiper concrètement certains services, y compris au domicile de la personne âgée. Tous les dispositifs ne sont pas adaptés, et les produits existant sur le marché doivent faire l’objet d’une adaptation spécifique. Par ailleurs, les processus décisionnels liés à la mise en place de telles technologies doivent obéir à des règles stictes en matière juridique et éthique. Leur utilisation doit être justifiée d’un point de vue médical sans être systématique.

Communication

Site internet

La communication, fortement présente dans le projet, s’est appuyée sur son site internet HDC 2008-2012 pour présenter ses actions. Le site comporte également un espace réservé et sécurisé, permettant un échange optimal des données entre les différents membre du projet.

Conférence de mi-parcours

Lancé en janvier 2008, le programme Santé et Changements Démographiques dont les Hôpitaux Universitaires de Strasbourg sont leader, a tenu sa conférence de mi-parcours le 23 septembre 2010 au Forum de la Faculté de Médecine à Strasbourg.

Rapport de mi-parcours

> Télécharger le rapport de mi-parcours

L’objectif de ce document, édité à l’occasion de la conférence de mi-parcours du projet HDC est de procéder à un état des lieux de l’avancement du projet.

Rapport final

Télécharger le rapport final édité à l’occasion de la conférence finale tenue à Liège les 22 et 23 novembre 2012. Il est accompagné des posters thématiques du projet qui synthétisent l’état des actions menées depuis le 2008.

Mis à jour le 04/02/2022