Masquer

Le DPI est proposé en cas de forte probabilité de transmettre une maladie génétique d’une particulière gravité, reconnue comme incurable au moment du diagnostic. Pour cela, les caractéristiques génétiques de cette maladie doivent préalablement être identifiées au niveau des chromosomes ou de l’ADN chez un parent ou chez les deux. 

Il existe 4 autres centres de DPI en France (Grenoble, Montpellier, Nantes et Paris).

Chaque demande est examinée par le centre pluridisciplinaire de diagnostic prénatal (CPDPN) de Strasbourg, pour acceptation légale. Le DPI est une démarche longue qui impose le recours à une fécondation in vitro et au diagnostic génétique sur l’embryon.

Le test génétique est réalisé après biopsie embryonnaire entre le 3ème et le 6ème jour de fécondation sur une ou deux cellules par embryon. Seuls des embryons indemnes de la maladie sont transférés dans l’utérus de la femme.

Avant de vous rencontrer en consultation, un premier rendez-vous téléphonique sera effectué par l’un des praticiens du DPI ou par la conseillère en génétique. A l’issue de cet entretien et après avoir reçu les résultats d’examens biologiques préalablement demandés, nous pourrons vous recevoir pour une consultation pluridisciplinaire. A la suite de ces différentes étapes et si rien ne fait obstacle sur le plan du test génétique ou du bilan biologique pour l’AMP ou sur le plan légal, vous pourrez être inscrits pour une tentative.

Sauf imprévu, le délai entre le premier rendez-vous téléphonique et le traitement lui-même en vue d’un DPI pour maladies génétiques est de 12 à 24 mois et en vue d’un DPI pour anomalies chromosomiques de 8 à 12 mois.

Mis à jour le 03/06/2022