Masquer

Un certain nombre de démarches peuvent être réalisées en amont d’une demande de bilan au CRTLA. Toute difficulté d’apprentissage ne relève pas d’un trouble « DYS ».

Quand y penser ?

  • En cas de difficultés persistantes et spécifiques dans un ou deux domaines de développement ou d’apprentissage scolaire (langage oral, habiletés motrices, lecture, écriture, calcul, gestes du quotidien, attention.
  • En cas de difficultés comportementales inhabituelles apparaissant dans l’environnement scolaire.
  • Sans antécédent neurologique ni auditif ou visuel
  • Lors du repérage de ces difficultés par les enseignants.

Qui peut dépister ces difficultés ?

  • Il est primordial d’en parler en premier lieu à votre pédiatre ou médecin traitant.
  • Les professionnels de la PMI.
  • Les médecins de l’Education Nationale.

Quand demander une consultation chez un spécialiste ?

  • Chez un orthophoniste :
    • Dès 3 ans quand l’enfant ne parle pas, qu’il ne fait pas de phrases ou qu’il n’est pas intelligible.
    • A 6-7 ans en cas de difficultés d’acquisition de la lecture et écriture.
  • Chez un psychomotricien en présence de difficultés motrices globales et/ou fines.
  • Chez un ergothérapeute quand l’enfant présente des difficultés de motricité fine pour les gestes du quotidien, pour la planification des tâches.
  • A l’école auprès du psychologue de l’Education Nationale, du RASED lors d’un retard et/ou d’une souffrance scolaire
  • Chez un psychologue ou un pédopsychiatre quand l’enfant présente des difficultés comportementales et/ou relationnelles.

Ces différents professionnels réaliseront un bilan puis proposeront une prise en charge si elle est nécessaire. Ils pourront établir  des propositions d’aménagements scolaires ou entamer  un relais vers une équipe de soin, CMP ou CMPP.

Le diagnostic ne doit pas être posé trop rapidement, au vu des possibilités d’évolution de l’enfant. Ceci n’empêche pas des prises en charge et guidances.

Quand et comment demander un bilan au CRTLA ?

  • Devant la persistance des difficultés sévères, malgré une prise en charge régulière et soutenue par des professionnels (orthophonistes, psychologues de l’Education Nationale, pédiatre, médecin traitant, médecin scolaire,  pédopsychiatre, RASED…).
  • En cas de besoin signifié par les professionnels, pour une évaluation spécialisée avant une orientation scolaire.
  • La demande se fait sur dossier auprès de votre centre de proximité.
    Le dossier doit comporter :
    • les différents bilans des professionnels déjà consultés.
    • une observation de l’enseignant.
    • un avis du psychologue de l’Education Nationale.

Une évaluation d’une ou plusieurs demi-journées est ensuite suivie d’une réunion de synthèse avec les différents professionnels impliqués, aboutissant à des préconisations de prise en charge, des propositions d’aménagements pédagogiques, et dans certains cas une réorientation des prises en charge.

Mis à jour le 14/06/2022